Rentrée de films : Fuocoammare…

Sur nos écrans depuis le 28 septembre, « Fuocoammare, par-delà Lampedusa », grand vainqueur de la dernière Berlinale, est la deuxième sortie française de Gianfranco Rosi.

Tout comme son précédent documentaire, « Sacro GRA » (2013) – qui lui manquait d’une certaine lisibilité – « Fuocoammare » est un éclatement d’esquisses de « reclus » locaux qui, habitants à l’extrémité de la Sicile sur l’île de Lampedusa , vivent en direct ou en différé la tragédie qui s’abat sur eux tous les jours depuis maintenant 20 ans : la dérive macabre de centaines de réfugiés Africains en pleine mer, chétifs, mourants ou ayant déjà succombé aux conditions épouvantables de leur traversée.

Frère d’un Patricio Guzmán, transcodeur d’un cinéma documentaire embelli par le numérique, Rosi, en véritable arpenteur de « la géographie humaine », fait plus fort encore en nous faisant oublier dans « Fuocoammare » toutes ses contraintes, qu’elles soient liées aux dimensions de la salle, lieu d’accueil idéal de ses gigantesques tableaux, ou à la raréfaction de la parole, qui laisse toujours poindre des virgules de fiction dans un style très profane.

Pour finir, voici les bandes-annonces de deux autres films passant par Lampedusa qui me sont revenus :

TORNANDO A CASA (2001) et MEDITERRANEA (2015)

« Fuocoammare » est actuellement diffusé à Nice au cinéma Rialto.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s