A propos de Terence Young

Terence Young, tournage de MEYERLING - CopieTerence Young, au centre, tournant Mayerling (1968). Photo restaurée par Prise 2, coll. privée M. Borghesi. 

« A l’époque où Terence Young travaillait à Nice, entre les années soixante et soixante-dix, son bureau de production se trouvait dans la villa des Studios de la Victorine. Ça s’appelait « Terence Young Private ». En homme de cinéma, Young pensait qu’il allait faire repartir les studios. Il y a réalisé quelques films, dont L’Arbre de Noël (1969) avec Bourvil, mais, bien qu’il se soit entendu avec la direction, son action fut limitée et il a finalement quitté les lieux au bout de quatre ou cinq ans.

Une fois parti de la Victorine, Young a laissé beaucoup d’affaires derrière lui. Fernand Bernardi, accessoiriste aux studios, avait récupéré tout ce qu’il avait laissé dans la villa. Il y avait entre autres une copie 35 mm optique des Amazones* (1973), un film de Young, en version originale, qui faisait six boites, que m’a donné Fernand et qui est maintenant à la Ville de Nice.

Peu après la mort de Young, j’avais participé à une soirée-hommage organisée par son épouse Sabine Sun**, dans leur maison sur les hauteurs de Cannes***. Avec Michel Cinque, on avait réalisé pour l’événement un montage des films qu’il avait tourné ici, ce qui avait pris deux jours. La soirée s’était déroulée en marge du Festival de Cannes de 1995. Tout le gratin présent au festival s’y était rendu. Et c’est moi qui m’était chargé de la projection vidéo, au bord de la piscine. »

Propos d’Emile Martin, recueillis par Prise 2 en 2019.

*Maurice Borghesi, tapissier aux studios, s'était quant à lui vu offert les positifs des photos de tournage des Amazones et du film inachevé de Young réalisé à la Victorine, Jackpot (1975), auquel il avait participé, au moment du départ de Young.
**Actrice, née à Antibes, elle a joué dans la plupart des films de son mari à partir de 1970, dont Les Amazones.
**Young avait, avant de s'installer à Cannes, une villa à Antibes, située au 360-371 du chemin de la Mosquée, la Villa Houzée, qui existe toujours.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s