Retour sur Yann Piat, …

chronique d’un assassinat (2012) et son tournage dans le Var.

Antoine de Caunes porte Yann Piat à l’écran

Var-Matin / juin 2011

Var-Matin vous entraîne sur le tournage du téléfilm qui retrace l’ascension fulgurante de la députée du Var, assassinée le 25 février 1994 par la « bande du Macama »


Après des semaines à effectuer des repérages dans le Var, à s’imprégner de l’histoire, Antoine de Caunes n’avait qu’une hâte : tourner ! Enfin. Aussi, hier matin, c’est un homme « soulagé comme à chaque début de tournage » que nous avons rencontré au sommet de la colline de déchets qui domine le Magic World d’Hyères. Jamais tout à fait sérieux, l’intéressé, un léger sourire aux lèvres, se permet ce petit commentaire : « A un moment, il faut passer à l’action. C’est un peu comme dans le sport, ou… l’amour. »

« Un vrai film noir » Depuis lundi donc, l’ancien trublion de Nulle part ailleurs est aux manettes sur le tournage de Yann Piat, chronique d’un assassinat. Son sixième film en tant que réalisateur. Un long-métrage « événement », qui retrace le brillant parcours politique de Yann Piat entre 1988, au moment de sa réélection comme députée du Var sous l’étiquette Front national, et le 25 février 1994, date de son exécution par ceux que les médias appelleront les « bébés flingueurs ». Un film « casse-gueule » aussi. Très éloigné de l’univers comique qui fit connaître Antoine de Caunes au grand public. Ce n’est pas fait pour lui déplaire. « J’adore mélanger la fiction et la réalité. Cette histoire m’a semblé intéressante à tourner. C’est un vrai film noir et ça raconte des choses très contemporaines. »

Un casting très crédible. S’il est encore trop tôt pour juger de la qualité du téléfilm, qui sera diffusé dès l’an prochain sur Canal +, le casting, lui, est on ne peut plus juste. André Wilms, comme Jean Benguigui apparaissent comme des évidences dans les rôles respectifs de Maurice Arreckx et de Joseph Sercia, deux des principaux protagonistes de l’affaire Yann Piat. Ceux qui assistaient, hier matin, à la scène où l’ancien maire de Toulon et ex-président du conseil général explique, sur fond de presqu’île de Giens, son projet de port et de marina en lieu et place des salins, ont cru faire un bond dans le passé d’une vingtaine d’années.

Idem l’après-midi avec Antoine Coesens, alias Dominique Vescovali. Multipliant les prises de vue sous différents angles, l’ancien directeur de campagne de Yann Piat a d’ailleurs passé un sale après-midi à l’aéroport de Toulon-Hyères en mauvaise compagnie de trois hommes de main du parrain du Var Jean-Louis Fargette… Fiction ? Réalité ? Antoine de Caunes n’aura pas mis longtemps en tout cas à plonger dans le vif su sujet. Jusqu’au 8 juillet prochain, sa caméra s’immergera un peu plus chaque jour dans les heures parmi les plus sombres du Var. Le tournage de l’assassinat de Yann Piat, interprété par Karin Viard, est programmé, lui, dès la semaine prochaine. ■

Antoine de Caunes

Nice-Matin / 22 avril 2012

J’adorerais pouvoir dire que j’ai été menacé, ou raconter des trucs croustillants sur le tournage, mais non. On a eu les autorisations qu’on voulait, l’aval de la famille, l’appui de la Ville d’Hyères et la bienveillance de ce qui subsiste du milieu de l’époque. Même les actuels propriétaires de sa maison ont poussé l’amabilité jusqu’à nous laisser tourner dedans. C’était important, pour moi, de m’approcher au plus près des vrais décors. Les Hyérois ont, je crois, été touchés qu’on s’intéresse à cette histoire qui a laissé des traces…

Souvenirs de figuration

  • Photo et fiche de tournage par Denis :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s