La Comédie du train des Pignes (1975)

Nous remercions José Banaudo, membre fondateur du Groupe d’Etude pour les Chemins de fer de Provence, pour le partage de ce souvenir.

La Comédie du train des Pignes

« Je me souviens bien de ce film qui avait été projeté à la MJC niçoise de Magnan en 1975, alors que la ligne Nice – Digne des Chemins de fer de Provence était sérieusement menacée de fermeture, ce qui venait d’entraîner quelques mois auparavant la création de notre association GECP pour la défense et la promotion de ce service public ferroviaire. Le but annoncé du film était de prendre lui aussi la défense de la ligne. Pourtant, après l’avoir visionné, la plupart d’entre nous avions jugé sa démarche trop « intellectualo-parisienne » et si éloignée de la réalité de ce train, que l’effet ressenti était l’inverse de celui souhaité : musique lancinante, gros plan insistant sur des rails tordus, interview d’un cheminot dans une épave d’autorail en attente de démolition, rôle totalement décalé de Philippe Léotard en mécanicien d’opérette… Il en ressortait une impression de désespoir et de résignation, aussi le spectateur non averti ne pouvait que conclure : « Cette ligne ne sert plus à rien, on peut la fermer »… Nous étions dans la salle un petit nombre de défenseurs de la première heure de ce train menacé, et nous avions tenté d’en débattre avec le réalisateur François de Chavanes. Malheureusement celui-ci avait coupé court à la discussion, estimant que nous n’avions rien compris à sa démarche artistique…

Depuis cette présentation il y a maintenant 43 ans, nous n’avons jamais eu l’occasion de revoir ce film et nous ne connaissons personne qui en ait une copie. Si c’était le cas, nous aimerions bien en avoir une pour les archives de l’association car ce film est typique de son époque et, avec le recul, peut-être le percevrions-nous autrement aujourd’hui ? »

José Banaudo, 2018.

"La Comédie du train des Pignes" (1975) de François de Chavanes a dernièrement été diffusé à Paris en 2018 et à Digne en 2014.

 

Publicités