Entretiens Prise 2, n°1

« Mémoires et fous rires d’un projectionniste niçois » (40 min)

A écouter ici : Entretien Prise 2 n°1, Jean-Pierre Pierucci

Jean-Pierre Pierucci, que tout le monde appelle ‘Pinko’, opérateur pendant des décennies dans les plus grands cinémas de Nice tels que l’Escurial, le Rialto et le Variétés, où Raphaël fit sa connaissance en 2005, un an avant son départ à la retraite, lors d’une soirée Star Wars, nous avait accordé un entretien en septembre 2016, qui fut aussi filmé, pour une web-série sur Nice, projet de notre association née quelques jours avant la rencontre, pour le moment reporté. 

Jean-Pierre Perrucci à l'Espace MagnanDe gauche à droite : Ettore Scola, Jean-Pierre Pierucci, notre projectionniste, Marcello Mastroianni et Jean A. Gili à l'Espace Magnan en janvier 1986 lors des Journées du cinéma italien. La venue de Marcello à Nice fut racontée par Jean Gili, trente ans plus tard, au micro de France Inter dans l'émission "On aura tout vu" : Spéciale Marcello Mastroianni. On en trouve aussi la trace dans le documentaire "Ma Madeleine de Nice" (2018) à travers, de mémoire, le livre d'or du restaurant Poupon et Marinette, qui a fermé depuis peu. 
Photo, collection privée.
Le Ciné MagnanLe Ciné Magnan en 1996, l'ancienne salle de quartier située avenue de la Californie, que fréquentait le petit Jean-Pierre, Niçois du quartier de la Madeleine, qu'il n'a jamais quittée, et fils d'immigrés italiens partis de Città di Castello en Ombrie, "le pays de Monica Bellucci", comme il aime à le rappeler, et comme de très nombreux immigrés italiens installés à Nice et notamment à la Madeleine. Parallèlement au métier de projectionniste, Jean-Pierre Pierucci fut également braseur chez Unic, fabricant de machines à café, d'abord à Nice, à la Madeleine, puis à Carros, où l'usine a déménagé. 
Photo, collection Prise 2.
Publicités

Les cahiers d’une spectatrice (1)

Aller à la deuxième partie

Cahier de Cinéma, Ariane de Gueyer n°1 Hommes, couverture
Ramon Novarro en couverture du premier cahier « Hommes ».

Ariane de Gueyer (1920-2018), adolescente dans les années trente à Nice, elle habite 7 avenue Bellevue, et spectatrice de cinéma, s’amuse pour passer le temps, avec sa cousine Valérie, à composer dans des cahiers d’école (elle en fait également pour ses lectures) des inventaires d’acteurs, découpant dans les programmes distribués dans les salles et la presse cinématographique de l’époque, « Cinémonde » par exemple, les photos d’acteurs et d’actrices qu’elle a vu sur grand écran.

Classés selon trois catégories, « Hommes », « Femmes » et « Couples », ces cahiers esquissent les filmographies de petites, grandes, voire futures vedettes internationales, acteurs européens et américains de premier ou de second plan, par l’association de photos, légendées ou non, noms, rôles et titres de films. Lubie passagère, ces cahiers, inachevés pour certains, seront finalement abandonnés.

La famille d’Ariane a retrouvé également, en plus des cahiers, des documents et des informations liés à Nicolas Rimsky, acteur russe présent dans un cahier « Hommes », parent par alliance des de Gueyer, ainsi qu’une lettre évoquant la participation de leurs ancêtres à des tournages de cinéma à Nice et citant le film muet Impéria (1920) pour lequel ils auraient été figurants.

Gentiment prêtés par la fille d’Ariane de Gueyer, Marie-Ange, nous avons reproduit quelques pages des cahiers d’Ariane et des documents glissés à l’intérieur.

Parmi les cinémas niçois qu’Ariane fréquente, il y a le « Mondial » (Prise 2 possède un programme de 1922 de ce cinéma), une des plus grandes salles de la ville d’alors, situé au numéro 5 de l’ex-rue Pétain, l’actuelle rue de la Liberté, et le « Rialto ».
Le Mondial (1)Le Mondial (2)
Cartes promotionnelles (recto-verso) des films La Chanson de l'adieu (1934) diffusé au "Mondial" et des Trois mousquetaires (1932) diffusé en deux parties au "Rialto".

Rialto (1)Rialto (2)

 

Le Rialto extra large, 1er don !

cinema-rialto-don-de-m-pierucci
Don de M. Pierucci, le 26/09/2016.

Le cinéma Rialto comme vous ne l’avez probablement jamais vu !

Nous devons cette perle rare à M. Jean-Pierre Pierucci, ancien projectionniste du cinéma Rialto à Nice, qui nous a fait don de cette splendide photographie.

Le cinéma, qui fonctionnait alors en salle unique, et qui était pionnier en matière de nouvelles techniques, avait aménagé ses locaux au début des années soixante pour accueillir des projections dites en Cinérama, un procédé d’immersion prônant la démesure et la déformation permanente du champ et de l’espace au profit de la sensation pure.

Une installation fort peu répandue en France qui permettait de voir des films sur un écran très large et courbé, subtilement divisé en trois portions lorsque l’on y passait les très rares films, dix en tout, tournés directement en Cinérama (avec une caméra triple), tel l’illustre « Conquête de l’Ouest » (1962) dont la récente restauration numérique a bien su préserver l’entreprise de « super-cinéma » d’antan, et ce jusqu’à l’améliorer.

Au sujet des dons, cinéphiles et niçophiles, nous attirons votre attention sur la collecte lancée par l’Association Prise 2.

En vue d’organiser prochainement une exposition sur ce thème, nous vous invitons à partager avec nous vos connaissances et vos trésors sur l’Histoire (et l’avenir !) du cinéma à Nice et en région PACA.

Salles de cinéma, tournages de films, manifestations locales (festivals, soirées, expositions, ciné-clubs), tout nous intéresse.

Vous avez peut-être chez vous, ou en vous, quelque chose dont vous ne soupçonnez pas la valeur !

Photos, cartes postales, affiches, revues, tickets, programmes, objets souvenirs, copies de films (tous supports), liens Internet, tout peut faire l’objet d’un don.

Votre témoignage ou celui d’un proche aussi !

Collectionneur, vous voulez mettre en valeur votre patrimoine ? Devenez membre d’honneur de notre association et bénéficiez de notre aide afin de réaliser ensemble votre catalogue.

Vous êtes sensibles à notre projet, devenez membre de l’Association Prise 2 et rejoignez notre plateforme participative. Il y a mille façons d’adhérer.

Merci de faire passer le message en transmettant cet article à un ami ou un proche !

A très bientôt sur notre blog et sur notre page Facebook.

Toute l’équipe de Prise 2