« Comme je suis né en 1931, …

Affiche du Paris Palace dans A PROPOS DE NICE
Une affiche du Paris Palace annonçant Terre de volupté (1929), dans A propos de Nice (1930).
Münchhausen
Les Aventures fantastiques du baron Münchhausen (1943).

… j’ai évidemment connu le Paris Palace. On y allait peu souvent car c’était un des cinémas les plus chers de Nice, avec l’Escurial et les Variétés notamment. Les salles de mon quartier étaient moins chères : le Pax, le Central, l’Esplanade… D’abord, je me souviens de son toit ouvrant, ouvert les soirs d’été – la climatisation n’existait pas ! Ensuite, je me souviens de la musique diffusée à l’entracte : souvent la même, répétitive, le Boléro de Ravel, je crois. Le projectionniste devait manquer de disques ! C’était une très belle salle.

Je me souviens peu des films que j’ai pu y voir sauf un : Les Aventures fantastiques du baron Münchhausen, film de prestige allemand de Josef von Báky tourné en Agfacolor pour un anniversaire de l’UFA (Universum Film AG) en 1942 ou 43. Honte à moi d’avoir voulu voir un film allemand sous l’Occupation, parce que je voulais voir un film en couleurs ! Les films américains n’étaient plus distribués depuis décembre 1941 avec l’entrée en guerre des Etats-Unis… Mais j’avais 11 ans et ce film que l’on revoit quelque fois à la télévision n’était pas un film de propagande. »

Paul Carenco, Montferrier-sur-Lez, 2019.

Le Paris Palace dans la presse locale

30/05/1927, "Le Petit Niçois" : "Les colonies françaises" : une conférence de Léon Barety au Paris-Palace de Nice à l'occasion de la semaine coloniale.

23/01/1931, "Le Petit Niçois" : Institut colonial de Nice dans la salle du Paris Palace : discours du général Maroix et de Mgr Paul Remond, chef du diocèse de Nice.

03/01/1935, "Le Petit Niçois" : Joseph Cabanne, directeur du Paris-Palace-Cinéma à Nice, meurt des suites de son accident intervenu le 26 décembre 1934, biographie, suite le 04/01.

17/11/1938, "L'Eclaireur de Nice et du Sud-Est" : Présentation au Paris-Palace du film de Mario Radouaille, Oliviers et moulins du pays niçois.

22/09/1971, "Nice-Matin" : Au cinéma Paris-Palace de Nice, présentation du film de Philippe Labro, Sans mobile apparent, avec Jean-Louis Trintignant, Sacha Distel et Stéphane Audran.